Des modifications législatives et réglementaires sont en cours quant au Droit à L’oubli et la Convention AERAS

Vos Droits

Le choix de votre assurance vous incombe.

Contrairement aux pratiques parfois constatées, votre banque ne peut  en aucun cas vous obliger à souscrire son contrat d’assurance groupe.

loi MURCEF

décembre 2001

 

L’article L122-1 du Code de la consommation de 1986 conforté par La loi MURCEF du 11/12/2001 interdit l’imposition du contrat d’assurance de la banque par celle-ci, cette pratique étant considérée comme une « vente liée ».

Convention AERAS

TITRE V / art.3

 

« Les établissements de crédit s’engagent à accepter des contrats individuels ou collectifs d’assurance décès et invalidité dès lors que ces derniers présentent un niveau de garantie équivalent au contrat groupe. Ils s’engagent également à ne pas imposer leur contrat groupe au candidat à l’emprunt. Ils s’engagent enfin à assurer des conditions d’emprunt identiques quelle que soit la solution assurantielle retenue. Les refus de délégation d’assurance doivent être motivés. »

le droit à l'oubli

septembre 2015

 

Le 2 septembre 2015, la convention AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé), qui définit les conditions d’emprunt des personnes soumises à des risques de santé, a été révisée afin d’intégrer  le « droit à l’oubli » pour les anciens malades du cancer et instaurer une grille de référence des pathologies qui n'entraînent pas de surprimes.

Loi Lagarde

En 2010, un véritable cadre juridique

 

« Art.L.312.-8 : l’emprunteur peut souscrire auprès de l’assureur de son choix une assurance dans les conditions fixées à l’art. L.312-9.

Art. L.312-9 : Le prêteur ne peut pas refuser en garantie un autre contrat d’assurance dès lors que ce contrat présente un niveau de garantie équivalent au contrat d’assurance groupe qu’il propose. Toute décision de refus doit être motivée.

Le prêteur ne peut pas modifier les conditions de taux du prêt prévues dans l’offre, que celui-ci soit fixe ou variable, en contrepartie de son acceptation en garantie d’un contrat d’assurance autre que le contrat d’assurance de groupe qu’il propose. »

Loi Hamon

2014 / un nouveau droit pour l'emprunteur

 

La Loi Hamon a instauré un nouveau droit pour l'emprunteur en matière d'assurance. Pendant les douze mois suivant la signature de l'offre de prêt, l'emprunteur peut décider de substituer au contrat d'assurance emprunteur initial un autre contrat d'assurance présentant un niveau de garanties équivalent. L'assuré peut ainsi changer de contrat en optant pour une offre moins coûteuse.

Cette substitution est sans frais pour l'emprunteur. Elle concerne les offres de prêt émises à partir du 26 juillet 2014 (date d'entrée en vigueur des dispositions de la loi sur l'assurance emprunteur).

Pour exercer ce droit, l'emprunteur doit adresser une lettre en courrier recommandé avec accusé de réception à l’ancien assureur, au moins 15 jours avant la fin de la première année de l'offre de prêt.

Mentions légales

Site réalisé par Oryx Studio

Contenus © Euroditas, 2016. Tous droits réservés.

Accès privé